Make your own free website on Tripod.com

Nom Officiel:

 République du Portugal

Forme de l’État: République parlementaire
Date d'indépendance: 1143
Fête nacionale 10 juin
Superficie : 91 950 km2
Population : 10 700 000 habitants

Densité moyenne de la population :

108 hab./km²
Capitale : Lisbonne
Langue Officielle :

Portugais

Monnaie: Euro
Gentilé: Portugais, portugaise
Composition ethnique : Portugais (99%)
Africains (1%0
Religions:

97% Catholicisme
1% Protestantisme
2% Autres

IDH (2007) : 27e place entre 177 pays (0,904) - moyen
PIB (2005): 31 place entre 180 pays
(18.105 US $/année par habitant)
Espérance de vie:
(2004)
37e -76 ans (2004)
Alphabétisation (2004): 87e place (93%)
Inflation: (2004) 4.4%
Taux de chômage:
(2004)
4%

Quelques attraits touristiques
Lisbonne et ses environs :


Museu Calouste Gulbenkian 
Castelo de São Jorge
Belém
 
Alfama 
Parque das Nações 
Sintra 
Museu Nacional de Arte Antiga 
Bairro Alto
Parque Eduardo VII
Museu Nacional do Azulejo
Estoril et Cascais
Mafra

Voyage Virtuel au

 
Vanessa Jetté
et
Vitália de Aguilar
Supervision de Luís Aguilar,
Docente do Instituto Camões et professeur invité de l'Université de Montréal

Le Portugal, pays de la saudade et du fado, est en pleine expansion depuis les trente dernières années. En effet, depuis la Révolution des œillets en 1974 qui mit fin au régime dictatorial de Salazar, le Portugal s’est transformé de façon notable et a enclenché un processus de modernisation de ses institutions et de son économie. Ainsi, son adhésion à la Communauté européenne en 1986, l'organisation de l’exposition universelle de Lisbonne en 1998 et et le championat de soccer de 2004, ainsi que l’adoption de l’euro en 1999 sont quelques exemples de ces changements caractéristiques du Portugal moderne. Par ailleurs, plus récemment, le Portugal attire l’attention en raison de son implication dans la mise en valeur des nouveaux enjeux de l’Union européenne et la redéfinition de certaines questions institutionnelles, comme en témoigne le Traité de Lisbonne signé le 13 décembre 2007. En fait, comme ces quelques exemples le démontrent clairement, le Portugal s’impose progressivement sur la scène internationale à divers niveaux, aussi bien touristique, économique, politique que culturel. Ce voyage virtuel vous propose donc de découvrir ce pays européen qui bénéficie soudainement d’un intérêt marqué.

Situation géographique

Le Portugal est situé dans la partie ouest de la péninsule ibérique, aux limites du continent européen, «là où s’arrête la terre et où commence la mer» pour reprendre les mots du célèbre poète portugais Luís de Camões. Avec une superficie de 91 950 km2, il est bordé sur tout son littoral occidental par l’océan Atlantique et il partage ses frontières terrestres avec l’Espagne. Le Portugal bénéficie d’une diversité de paysages d’une beauté exceptionnelle. Ainsi, les plages de sable blanc attirent les touristes tandis que la région de l’Alentejo se démarque par ses plaines où règnent les oliviers et la production de liège. D’autre part, le pays est recouvert de collines et de chaînes de montagnes, dont la Serra de Estrela constitue le point culminant. L’une des richesses naturelles du Portugal demeure sans doute les nombreux cours d’eau dont les plus importants sont le Douro, au nord du pays, et le Tage qui sépare les régions montagneuses du Nord des terres vallonnées du Sud.

Le climat portugais est de type océanique mais s’apparente parfois au climat méditerranéen en raison de la situation géographique particulière du pays. Les étés sont chauds et humides avec des températures moyennes de 27°C tandis que les hivers sont relativement doux. En effet, le mercure descend rarement en-dessous de 5°C. Par ailleurs, il convient de noter que le climat varie davantage à l’intérieur des terres que sur le littoral. Le Nord du pays reçoit les précipitations les plus abondantes tandis que le centre du pays bénéficie d’un climat plus tempéré. La région de l’Algarve, située plus au sud, est davantage ensoleillée et souffre parfois de la sècheresse.

Histoire

Les origines du Portugal remontent aussi loin qu’à la préhistoire. En effet, le Portugal conserve encore aujourd’hui des témoignages archéologiques de son histoire préhistorique. Durant l’Antiquité, les futures terres du Portugal sont occupées par des populations celtibères qui s’installeront, entre autres, sur le site de Conimbriga qui deviendra, suite à la conquête romaine, une ville importante de la province romaine de Lusitanie. En 711, les Maures envahissent la péninsule ibérique. Ce qui marque alors le début de la période musulmane au Portugal à laquelle la reconquête chrétienne mettra un terme. Le XIIe siècle assiste à la naissance du royaume du Portugal par le roi Afonso Henriques, fils d’Henri de Bourgogne. La dynastie bourguignonne règnera sur le royaume du Portugal jusqu’à la mort de Ferdinand Ier en 1383. À ce moment, le royaume portugais est affecté par une grave crise dynastique qui se résoudra par l’élection de Jean Ier d’Aviz au titre de roi du Portugal en 1385 suite à la bataille d’Aljubarrota. Aux XVe et XVIe siècles, le Portugal s’affirme en tant que puissance maritime grâce au savoir-faire exemplaire de ses navigateurs dont les plus célèbres demeurent Vasco de Gama, Bartolomeu Dias et Pedro Alvares Cabral. Ces années marquent véritablement l’âge d’or du Portugal dont témoigne parfaitement l’art manuélin. En 1580, Filipe II d’Espagne annexe le Portugal suite à la disparition du roi Sébastien au cours de la bataille d’Alcácer-Quibir. Toutefois, en 1640 après quelques années de coexistence avec l’Espagne, les Portugais profiteront de la révolte en Catalogne pour s’insurger à leur tour contre la politique du comte-duc d’Olivarès. Le duc Jean de Bragance est proclamé roi sous le nom de João IV. En 1668, après de longs échanges diplomatiques, le traité de Madrid clôt définitivement la question de l’indépendance du Portugal et met fin à l’union ibérique. Aux XVIIe et XVIIIe siècle, le Portugal tente de rétablir sa puissance d’antan et se concentre principalement sur ses colonies africaines et brésilienne. En 1807, au moment où Napoléon s’apprête à envahir le Portugal, la cour quitte le royaume pour le Brésil. Le roi João VI ne reviendra au Portugal qu’en 1821 suite aux pressions des Cortes demeurés en Europe et qui doivent faire face à une révolution libérale. Il laissera son fils Pedro au Brésil et celui-ci déclarera l’indépendance de la colonie portugaise en 1822 et se proclame empereur du Brésil. Toutefois, suite à la mort de son père en 1829,  Pedro Ier du Brésil devra revenir au Portugal et lutter pour l’obtention de la couronne portugaise. Il deviendra finalement Pedro IV de Portugal en 1834. La fin du XIXe siècle portugais est marquée par une alternance politique sous le règne des monarques de la dynastie de Saxe-Cobourg-Gotha. En 1910, c’est l’avènement de la République portugaise qui sera suivie d’une période d’instabilité politique et de coups militaires qui aboutiront à la dictature de Salazar en 1932. À la mort de Salazar en 1970, Marcelo Caetano devient premier ministre. La révolution des Œillets restaurera la démocratie en 1974.  Par la suite, une nouvelle Constitution démocratique sera rédigée le 2 avril 1976 et Mário Soares devient Premier ministre. En 1986, le Portugal devient membre de la Communauté européenne. Ainsi, depuis la révolution des Œillets, le Portugal s’applique à s’intégrer le mieux possible à la CEE afin de devenir un État moderne et commence à se démarquer sur la scène politique mondiale. Pour un historique plus détaillé, veuillez consulter le site portugais "Portal do Governo".

Depuis les années 1980, le Portugal a amorcé un programme de modernisation socio-économique important dont l’adhésion à la Communauté économique européenne constitue un point marquant. En effet, cela a favorisé les investissements étrangers en plus d’augmenter de façon considérable les exportation vers des pays tels que l’Allemagne, l’Espagne, la Russie et les États-Unis. Le tourisme occupe une place importante dans l’économie portugaise puisque le Portugal figure parmi les pays les plus favorisés par le tourisme dans l’Union européenne. Le secteur agricole occupe également une part importante de l’économie nationale. Ainsi, la production de vins, le Porto tout particulièrement, ainsi que celle des tomates, des agrumes et du liège sont à la base d’une part importante de l’activité agricole portugaise. Toutefois, il apparaît nécessaire de remarquer que le Portugal utilise encore certaines méthodes archaïques qui nuisent au rendement des récoltes. Par ailleurs, le Portugal jouit d’un dynamisme économique notable dans les secteurs de la chaussure, de l’habillement et de l’industrie automobile. L’acier, la cimenterie, la céramique (dont l’art de l’azulejo demeure encore vivant de nos jours), l’industrie chimique et l’ingénierie légère comptent également au nombre des principales activités économiques du pays. Bien entendu, étant donné leur attachement particulier à la mer, les Portugais se consacrent également à la construction navale et à l’industrie du poisson. Néanmoins, il demeure que le domaine des services constitue sans conteste la base de l’économie portugaise avec une part de près de 75% du PIB national.

Politique

 Au niveau politique, la République du Portugal est une démocratie pluraliste qui compte plusieurs partis politiques actifs. Le gouvernement exécutif est représenté par le président de la République, qui est élu au scrutin direct pour 5 ans, ainsi que par le premier ministre qui est en fait le chef du gouvernement. Pour ce qui est du législatif, lAssemblée de la République est élue au scrutin direct pour 4 ans. En ce qui concerne la politique extérieure, le Portugal est intimement liée à la CEE au sein de laquelle il demeure un membre actif comme en témoigne le Traité de Lisbonne dont il a été question plus tôt. Par ailleurs, le Portugal fait également partie de l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) et de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques). Il s’engage également dans l’OTAN (Organisation du Traité de l’Atlantique Nord). De plus, le Portugal entretient des relations étroites avec ses anciennes colonies ainsi, il fait partie de la CPLP (Communauté des Pays de Langue Portugaise) et demeure très présent politiquement, culturellement et économiquement en Afrique.