Journal de bord de la culture portugaise

Novembre 2006 - Directeur: Luís Aguilar - Conception graphique: Vitália Rodrigues
Hymne National Portugais
Drapeau National Portugais







par
Belmira Perpétua

Ce journal constituera, nous l'espérons, un outil précieux pour les étudiants et professeurs de la section des Études portugaises à l'Université de Montréal.

Nous souhaitons que ce media d'apprentissage et d'enseignement, vise à planifier la production de connaissances sur la culture portugaise, à développer son contenu et à réaliser une présentation matérielle soignée.
Le but premier de Terrae Portucalensis est d'assister les étudiants dans leur démarche d'apprentissage: leur fournir par écrit les notions les plus importantes, les libérer de la prise de notes, pendant les exposés, afin qu'ils se consacrent à comprendre et à participer plutôt qu'à tenter de tout noter. Nous vous proposons le nom Terrae Portucalensis.

Comme la France, l'Italie et l'Espagne, le Portugal fut une ancienne province romaine que l'on appelait alors la province de Lusitanie (en latin: Lusitania) car c'était à l'origine le pays des Lusitaniens. C'est ce qui explique aujourd'hui, pourquoi les locuteurs de portugais dans le monde sont appelés des lusophones. La Terra Portucalensis ou la Région de Portucale, est située à l'intérieur de la Castille - Léon entre les fleuves Douro et Lima et tient son nom de Portucale, nom romain de la ville de Porto.

Situé au Sud de l'Europe, ce petit coin du monde possède une culture originale. Longtemps ignoré et resté dans l'ombre, le Portugal vit en ce moment un âge d'or culturel, selon les dires de l'un de ses grands écrivains, Eduardo Lourenço. La magie de la culture portugaise est reconnaissable à travers son chant unique : le Fado. Non seulement le Fado est-il le chant traditionnel portugais, mais il est aussi le moyen d'expression de la saudade portugaise, un sentiment que l'on ne réussit pas à définir. Recordações, un groupe de musique montréalais, se spécialise dans l'expression de la saudade à travers le fado.

Par ailleurs, on ne peut pas passer à côté de la littérature et du cinéma portugais. Chacun est unique en son genre. Pour vous le démontrer, on vous propose la biographie d'un grand écrivain qui a marqué le Portugal du XIXe siècle, Eça de Queirós, et une entrevue avec un des grands espoirs du cinéma portugais : le réalisateur Sandro Aguilar.

On ne peut pas seulement nourrir l'esprit. Il faut aussi nourrir le corps, et quoi de mieux pour cela que les plats portugais? Vous aurez l'occasion de les goûter et même de les préparer à votre tour, grâce aux recettes que l'on vous propose ici.

Afin de vous laisser libres de découvrir encore plus en profondeur la culture portugaise, certains sites Internet sont ci-joints. Ils vous donneront de plus amples informations sur la facette de la culture portugaise qui vous intéresse le plus.

Finalement, n'oubliez pas de faire circuler l'information et la connaissance de la culture portugaise grâce à une carte postale exclusive sur le voyage d'Eça de Queirós à Montréal! La culture ne s'apprend pas seulement : elle se vit. Vous êtes ceux qui la façonnent et c'est par vos actions qu'elle se transforme et se modifie pour vraiment refléter un peuple à une époque…

La plupart des textes que nous présentons dans ce journal sont produits par les participants dans les tertulias animés par Luís Aguilar, tous tes mardis de 16 à 19 heures. Une tertúlia est une réunion à la portugaise. On peut y discuter de divers sujets comme la politique et la culture. Ce mot fait référence aux discussions, maintenant fameuses, auxquelles participait l'écrivain Eça de Queirós. C'est donc par ce moyen que nous voulons vous dévoiler le Portugal.

 


Test "F"
Le test le plus facile au monde!

Étude linguistique de l'Université de Cambridge
Incroyable, mais vrai !
La"Petie vie" Portugaise...

Il faut le voir!


FastCounter by bCentral